Post view

1914, âge d'or du train en Pays de Châteaubriant - Châteaubriant

1914, âge d'or du train en Pays de Châteaubriant - Châteaubriant

mardi 16 avril 2013


le train dans l'ouest

Sur la ligne Nantes - Sablé-sur-Sarthe, la gare de Châteaubriant est inaugurée le 23 décembre 1877. Jusqu'à la Grande Guerre, le train va désenclaver le pays de Châteaubriant.

Trois questions à...

En 1860, six grandes compagnies ferroviaires se partagent presque tout le territoire national. Quelle est la situation à Châteaubriant ?

Catastrophique à cette date. Dans le pays de Châteaubriant, pas le moindre mètre de rail n'a encore été décidé par le pouvoir politique. Une situation d'autant plus difficile que l'économie locale est frappée de plein fouet par la débâcle des forges qui sombrent avec l'application du traité de libre-échange signé avec l'Angleterre en 1860.

À cor et à cri, élus et administrations du Grand Ouest réclament notamment une ligne de Cherbourg à Bordeaux par Laval, Châteaubriant et Nantes. Le 3 mars 1866 est décidée une ligne allant de Sablé-sur-Sarthe à Nantes via Châteaubriant.

En 1868, l'État concède la partie de Sablé-sur-Sarthe à Châteaubriant à la Compagnie de l'Ouest et la partie de Châteaubriant à Nantes à la Compagnie d'Orléans. Ainsi s'expliquent, par exemple, les deux ponts de la Grenouillère. La gare de Châteaubriant est commune aux deux compagnies, mais elle est gérée par la Compagnie de l'Ouest. Le 23 décembre 1877, la gare et ses deux tronçons vers Nantes et Rennes sont inaugurés.

Comment le réseau ferré s'organise-t-il autour de Châteaubriant ?

Entre les grandes lignes très rentables, les lignes secondaires le sont peu et les chemins de fer deviennent un enjeu politique national pour la jeune République, née en 1870. Dans les campagnes, les lignes de chemins de fer sont petit à petit considérées comme un service public.

Elles le sont définitivement en 1883 lors des conventions entre les grandes compagnies et le gouvernement de Jules Ferry. Progressivement, Châteaubriant va devenir un noeud ferroviaire dans la France de l'Ouest. Sa gare est au coeur d'une étoile dont les cinq branches ont pour destination Nantes, Montoir-de-Bretagne, Ploërmel, Rennes et Sablé-sur-Sarthe (voir infographie).

En 1914, le train connaît sont apogée dans la région. Mais les lignes fonctionnent avec une rentabilité très variable...

Pour les voyageurs comme pour les marchandises, Saint-Nazaire-Paris via Châteaubriant connaît les plus gros trafics. Elle est doublée. Les lignes vers Nantes et Rennes sont satisfaisantes, les autres sont plus ou moins déficitaires.

En 1908, le rachat de la Compagnie de l'Ouest par l'État en est une conséquence. Cette situation en 1914, préfigurée dès l'origine des lignes, va être cruellement mise en relief au lendemain de la Grande Guerre avec le développement des transports routiers.

La plupart des lignes vont être fermées avant 1940. En 1914, les secondaires ont cependant un grand mérite. Les nombreuses petites gares sont bien reliées au réseau routier. Ces liaisons contribuent largement au désenclavement de nos campagnes. Elles renforcent aussi le pouvoir de la ville de Châteaubriant au centre du Pays.

Lire également page 7 et dernière page.

+infographie : la situation en 1914

KHADHORMEDIA 17.04.2013 0 1051
PUB
Comments
Order by: 
Per page:
 
  • There are no comments yet
Featured Posts
PUB
Post info
KHADHORMEDIA
Le Top des Tops Médias, KHADHOR' MEDIA, C'est Trop Top !
17.04.2013 (2543 days ago)
Rate
1 votes
Actions
FACEBOOK

Recommend
Categories
Politics (3 posts)