Post view

Suspension de la RB: Union fait la Nation; cafouillage et confusion

La nouvelle de la suspension de la Renaissance du Bénin de l'Union fait la Nation, U.N. continue de faire des vagues. Après l'opposition de sept partis membres de l'U.N à cette suspension, c'est Idji Kolawolé qui la considère comme de nul effet. La confusion s'installe.

Réunis hier, les ténors de l'U.N ont une fois encore examiné la nouvelle position de la Renaissance du Bénin, Rb, au sein de ce regroupement de partis politiques de l'opposition en vue de la démarche à adopter à cet effet. Mais à l'évidence la décision de la suspension de la Rb de l'U.N ne fait pas encore l'unanimité au sein de l'opposition. Au terme d'une rencontre tenue d'hier, un nouveau son de cloche a été entendu de la part de Antoine Idji KOlawolé, président de l'UN. En effet, ce dernier, membre influent de ce grand ensemble des partis opposés à l'action gouvernementale, a jugé cette décision de suspension de la Rb de nul et de nul effet. Cette réaction vient en ajouter à la longue liste de réactions qui se sont enregistrées aux lendemains de cette décision de suspension. Voilà qui replonge l'union dans une énième crise de confiance au terme des deux échéances électorales qu'a connues notre pays en cette année de 2011.


7 partis de l'U.N ont déjà boudé cette suspension

 

Après la décision de suspension de la Rb de l'union, sept partis politiques membres de cet ensemble se sont opposés à cette décision de suspension de la Renaissance du Bénin de l'alliance. Par lettre adressée au président de l'Un, ils condamnent ladite décision qui pour eux, souffre de plusieurs irrégularités de nature à mettre à mal la cohésion au sein de l'Union. Selon les signataires originaires de : Rbnv, Aar, Marche, Urd-A3F, Ubf, Rdl Vivotin et Afc, c'est avec grand étonnement qu'ils ont reçu le communiqué signé du coordonnateur général de l'Union fait la Nation, Kolawolé Idji faisant référence à une délibération sur ordre du jour de la conférence des présidents du 21 juin 2011, délibération portant sur une prétendue suspension de la Renaissance du Bénin. Dans leur motion de protestation, ils ont eu à attirer attention du président du coordonnateur sur le fait que la conférence des présidents du 21 juin 2011 n'a pu se tenir au point de communiquer un ordre du jour ; aussi, la question de la suspension de la Renaissance du Bénin de l'Union n'a donc pas été mise en délibération. Ils ont exigé du coordonnateur général de cette union, des excuses publiques pour mépris, violation des textes et haute trahison.


La RB aussi a clarifié

Epiphane Quenum, vice-président de la Rb a tenu à préciser que le mardi 21 juin 2011, la délégation de la Rb composée du vice président Epiphane Quenum et de l'Honorable Francis Loko, s'est présentée à la réunion de la conférence des présidents de l'Union fait la Nation, convoquée en son siège de Fifadji à 17 heures. Après deux heures, il a été substitué à cette séance, une suite de concertations des vice-présidents avec le président de l'Union entouré pour la circonstance du président Adrien Houngbédji et du coordonnateur général, Antoine Idji Kolawolé. La délégation de la Rb appelée aux environs de 19heures 30 pour la même opération dans le bureau du président de l'Union, a été informée par le président de l'Union du souhait des autres membres de la conférence des présidents d'obtenir de la Rb, des clarifications sur sa position actuelle. L'autre souhait issu des concertations, est que la délégation de la Rb soit conduite par son président Léhady Vinagnon Soglo. En réponse, la délégation de la Rb a suggéré au président de l'Union, la mise sur pied d'un comité de conciliation pour aplanir les divergences. Aussi, la Rb a proposé que soit fait à cette même séance, le bilan de la gouvernance de l'Union ainsi que de ses résultats électoraux. L'idée de mise sur pied d'un comité de conciliation a été retenue alors que celle relative au bilan a été rejetée par le président Amoussou. La concertation avec la Rb a été levée aux fins de permettre au président de l'Union d'aller informer les autres membres de la conférence des présidents restés dans la salle et de demander le renvoi de la réunion à une date ultérieure pour des ajustements de calendrier avec la direction de la Rb. Tels sont les faits. La Rb s'étonne alors de tout ce qui s'est dit dans la presse le lendemain au sujet de sa prétendue suspension de l'Union fait la Nation. Toute chose qui relève de la manipulation de l'opinion et de l'affabulation, selon le vice-président.


La frustration et le cafouillage sont désormais la règle au sein de cette entité politique de notre pays.


makanju 24.06.2011 0 668
PUB
Comments
Order by: 
Per page:
 
  • There are no comments yet
PUB
Post info
makanju
il ne faut jamais trop montrer son bonheur: il rend souvent les gens très malheureux.
24.06.2011 (3008 days ago)
Rate
0 votes
Actions
FACEBOOK

Recommend
Categories