Post view

DESTRUCTION D'AFRIQUE, SURVIE D'OCCIDENT

 

Le temps est venu pour que l’Afrique vive enfin pour elle-même. Les Européens nous ont fait souffrir des siècles durant pour assurer leur bonheur. Nous y avons été contraints par l’esclavage.

 

D’aucuns diront que ce sont les Africains eux-mêmes qui ont vendu leurs frères. Je peux vous concéder cet élément mais, quelles sont les mains qui étaient derrière ces transactions ? Ce sont bien les Européens.

 

Ils sont redoutables dans la manipulation et la déstabilisation. Ils vous amènent à vous renier par la manipulation, au besoin par la force. Ils n’ont pas d’état d’âme. C’est ainsi qu’ils se sont enrichis en faisant le commerce des hommes africains.

 

Quand le monde s’est aperçu de cette ignominie, ils ont feint de l’abandonner pour revenir déguisés ; mais sous une forme encore plus pernicieuse. Ils apportaient enfin selon eux, la civilisation aux peuples dits « barbares ».

 

La colonisation est alors arrivée. Ce "joyau de civilisation" apporté par des êtres soit disant supérieurs n’était en fait qu’un paquet de mensonge, de vols, de dissimulation et de corruption. Que sais-je encore ?

 

Tout ce système est pensé pour appauvrir l’Afrique, la retarder pour mieux l’exploiter. Pendant ce temps, l’Europe prospère. Si vous observez bien, vous vous rendrez compte que ce phénomène est cyclique. Si l’Occident décline, l’Afrique doit être mise à feu et à sang pour que l’Occident renaisse de ses cendres.

 

Je n’irai pas loin dans le temps, l’actualité oblige. Prenons le cas précis de la France déclinante. La France dit être en guerre en Côte d’Ivoire pour protéger les populations. Mais, quelle population protège-t-elle ?

 

Tout le monde sait que la France a tué plus qu’elle n’a protégé les populations en Côte d’Ivoire. Quand on sait que c’est la France qui a formé et armé la rébellion d'Ouattara Dramane. Nous savons que les victimes se comptent par milliers, ce n’est pas cela protéger une population. A moins que ce mot "protéger" ait une signification secrète pour les Français.

 

Les Occidentaux ont l’art de tendre des pièges machiavéliques aux Africains qui se font prendre de façon naïve. C’est le cas de tous les chefs d’Etat d’Afrique pour ne pas dire "les chefs de l’Occident en Afrique". Ceux qui ont flairé le piège et veulent l’éviter sont destitués sans pitié par les armes.

 

Voici comment ce piège marche : un opposant est recruté pour porter le fer à son pays. On lui adjoint une rébellion qu’on arme jusqu’aux dents. La rébellion est truffée de barbouzes, de photographes, de correspondants de journaux et de magazines à grand tirage en Occident. On les "enveloppe" du nom de journalistes de guerre, envoyés spéciaux et autres…

 

Une fois le décor planté, la guerre est déclenchée. Le rôle de ces photographes spéciaux ici est de mettre en route les cameras pour filmer les massacres. Leur argument de défense éculé est :


"On ne savait pas que des massacres se perpétraient ici".


Mais, par magie, ils ont le film de toutes les tueries, les noms des bourreaux. Une fois les reportages bouclés, ils expédient les films à leur service de rédaction pour une publication ultérieure.

 

C’est le cas en Côte d’Ivoire ; des tueries de Duékoué étaient dans les boîtes mais, il a fallu attendre que le pouvoir du Président Gbagbo détruit par les armes soit en agonie pour publier les images de ce carnage. Les Français ont utilisé ce timing pour faire d’une pierre trois coups.

 

Le premier objectif est de montrer à leurs poulains Ouattara Alassane Dramane et Soro Guillaume leur soutien indéfectible. Ils montrent ainsi être capables de soutenir les pires atrocités pour qu'Ouattara se souvienne d’eux au moment du partage de la Côte d’Ivoire.

 

Le deuxième but est de montrer aux partisans du président Gbagbo ce dont la France et sa rébellion sont capables. Ces photos sont publiées pour enlever au camp Gbagbo toute velléité de riposte. En d’autres termes :

 

"regardez ce que sont devenus vos compatriotes qui ont voulu résister. Tel est le sort que nous vous réservons si jamais vous bougez".

 

Le troisième objectif est de tenir le pouvoir installé en laisse. Ouattara Dramane et Soro Guillaume sont tenus par la barbichette, par la France. Pour leur dire :

 

"vous voyez toutes ces exactions que vous avez commises. Nous les avons filmées, photographiées, et stockées. Et, nous détenons tout cela. Si vous nous refusez quoique ce soit, nous nous servirons de tous ces films et de toutes ces photos pour vous destituer".

 

Dès cet instant, la boucle est bouclée. Ouattara Dramane et Soro Guillaume remettrons la Côte d’Ivoire corps et âme liés à la France.

 

Heureusement que l’esprit de la Côte d’Ivoire nous habite. Nous ne sommes pas perdus, par conséquent, la Côte d’Ivoire ne sera jamais perdue.

 

Mes frères, Afrique, mon Afrique, c’est le schéma classique qu’utilise la France pour nous avilir. C’est la même recette qui est appliquée partout en Afrique.

 

Debout mon frère, debout ma sœur pour sauver l’Afrique, notre Afrique, la mère de l’humanité.

 

Djélé Kha Djé !

 

GBOGBODJAKOLAIS

 

gbogbodjakolais 25.09.2011 0 1255
PUB
Comments
Order by: 
Per page:
 
  • There are no comments yet
PUB
Rate
0 votes
Actions
FACEBOOK

Recommend
Categories