Post view

Casser le nègre comme le cheval

 

jeudi 12 mai 2011

Casser le nègre comme le cheval

by Jean-Jacob Bicep on Thursday, May 13, 2010 at 5:03pm
http://www.facebook.com/note.php?note_id=424304140843


Le 27 avril 1848, la France prend un décret abolissant l’esclavage dans ses colonies. Dans les faits ce sera, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe et le 10 juin et Guyane pour ce qui est de ses colonies d’Amériques. Aujourd’hui, chaque 23 mai, les descendants d’esclaves français rendent hommage aux victimes de l’esclavage colonial. Chaque 10 mai, la république commémore les abolitionnistes et les anciennes terres d’esclavage d’Amérique commémorent leurs héros les 22 mai en Martinique, 27 Mai en Guadeloupe et 10 Juin en Guyane.
Nous sommes donc dans la pleine période des manifestations relatives à l’esclave. Alors, je livre à votre sagacité deux textes vieux de 300 ans :

- Un discours prononcé par Willie Lynch au bord du fleuve James dans la colonie de virginie en 1712. Lynch était un propriétaire d’esclaves anglais des Caraïbes. Il fut invité pour enseigner ses méthodes aux propriétaires d’esclaves. Le terme « Lynching » (lyncher) est dérivé de son nom.
- « LET’S MAKE A SLAVE » de Frederick Douglas est une étude du procédé prétendument scientifique du « cassage » de l’homme et de la fabrication d’esclave. Cela décrit les résultats des idées anglo-saxonnes et des méthodes pour assurer la relation maître/esclave.


DISCOURS PRONONCE PAR WILLIE LYNCH DANS LA COLONIE DE VIRGINIE EN 1712


« Messieurs, je vous salue ici sur la rive du fleuve de James en l’année mille sept cents douze de notre seigneur. D'abord, je vous remercie, messieurs de la colonie de la Virginie, de me faire venir ici. Je suis ici pour vous aider à résoudre certains de vos problèmes avec les esclaves. Votre invitation m'a atteint sur ma modeste plantation des Antilles, où j'ai expérimenté avec quelques-unes des plus récentes et des plus anciennes méthodes pour le contrôle des esclaves. La Rome antique nous envierait si mon programme est mis en application. Alors que notre bateau accosta au sud du fleuve James, nommé après notre roi illustre, dont nous chérissons sa version de la bible, j'ai vu assez pour savoir que votre problème n'est pas unique.


Tandis que Rome utilisait des cordes de bois comme croix pour tenir les corps humains en grand nombre le long de ses chemins, vous utilisez ici l'arbre et la corde occasionnellement. J’ai aperçu le corps d'un esclave mort pendu a un arbre quelques kilomètres en arrière. Vous ne perdez pas seulement des réserves de valeurs par la pendaison, vous avez des soulèvements, les esclaves s'enfuient, vos collectes ne rapportent pas le bénéfice maximum, vous souffrez d'incendies occasionnels, vos animaux sont tués.

Messieurs, vous savez quels sont vos problèmes; Je n'ai pas besoin de les énumérer, je suis ici pour vous présenter une méthode afin de les résoudre. Dans mon sac ici, J'AI UNE METHODE COMPLETE POUR CONTRÔLER VOS ESCLAVES NOIRS. JE GARANTIS A CHACUN D’ENTRE VOUS QU’ÉTANT INSTAURÉ CORRECTEMENT, ELLE CONTRÔLERA LES ESCLAVES PENDANT AU MOINS 300 CENT ANNÉES.


Ma méthode est simple ; N'importe quel membre de votre famille ou de votre entourage peut l'utiliser. J’ai tracé les grandes lignes d'un certain nombre de différences parmi les esclaves, et je prends ces différences et les rends plus grandes. J'utilise la MÉFIANCE ET L'ENVIE pour la commande. Ces méthodes ont fonctionnées dans ma modeste plantation des Antilles et cela fonctionnera dans tout le sud. Prenez cette simple petite liste de différences, et méditez dessus.

Au top de ma liste il y a L’AGE, mais il est là seulement parce qu'il commence par A. La seconde est COULEUR ou teint, il y a L’INTELLIGENCE, la TAILLE, le SEXE, la TAILLE DES PLANTATIONS, le STATUS dans les plantations, L’ATTITUDE des propriétaires, si les esclaves vivent dans la vallée, sur une colline, à l'est, à l'ouest, au nord, au sud, ont les cheveux fins, cheveux bruts, ou sont grand ou court.


Maintenant que vous avez une liste de différences, je donnerai un contour d'action, mais avant à celui, je vous assure que LA MEFIANCE EST PLUS FORTE QUE FONT CONFIANCE, ET L'ENVIE EST PLUS FORTE QUE L'ADULATION, LE RESPECT OU L'ADMIRATION. L'esclave noir, après réception de cet endoctrinement, sera « auto-réapprovisionnant » pour des CENTAINES d'années, peut-être des MILLIERS.


N'oubliez pas que vous devez monter le VIEUX mâle noir contre le JEUNE mâle noir, et le JEUNE mâle noir contre le VIEUX mâle noir. Vous devez utiliser les esclaves a peau FONCÉ contre les esclaves a peau CLAIRE, et les esclaves a peau CLAIRE contre les esclaves a peau foncé. Vous devez utiliser la FEMELLE contre le MALE, et le MALE contre la FEMELLE. Il faut également que vos domestiques blancs et les contrôleurs méfient de tous les noirs, mais il est nécessaire que VOS ESCLAVES FASSENT CONFIANCE ET DEPENDENT DE NOUS. ILS DOIVENT NOUS AIMER, NOUS RESPECTER ET NE FAIRE CONFIANCE QU’A NOUS UNIQUEMENT.

Messieurs, ces kits sont vos clés pour la commande. Utilisez-les. Que vos épouses et vos enfants les utilisent, ne manquez jamais une occasion. Utilisez cette méthode de façon intense pendant une année, les esclaves eux-mêmes resteront perpétuellement méfiants. Merci des messieurs, »
Willie Lynch


FAISONS UN ESCLAVE (« LET’S MAKE A SLAVE » de Frederick Douglas)


C’était dans l’intérêt et l’affaire (le business) des esclavagistes d’étudier la nature humaine, la nature de l’esclave en particulier, en vue de résultats pratiques. Moi même et beaucoup d’entre eux ont atteint d’étonnantes capacités dans cette direction. Ils n’avaient affaire ni à la terre, au bois et à la pierre, mais à des hommes, et pour leur propre sécurité et prospérité, ils avaient besoin de connaître le matériel sur lequel ils allaient travailler. Conscient de l’injustice et du mal qu’ils perpétraient chaque heure et sachant ce qu’ils feraient eux-mêmes (dans cette situation). Etaient-ils les victimes d’un tel mal ? Ils surveillaient constamment les premiers signes de « craintives récompenses ». Ils observaient donc avec un œil habile, apprirent à lire avec une grande exactitude l’état d’esprit et le cœur de l’esclave, à travers son visage. Une inhabituelle sobriété, des distractions apparentes, maussaderie et indifférence, toutes humeurs hors de l’ordinaire étaient suffisantes pour suspicion et enquêtes.


« LET’S MAKE A SLAVE » de Frederick Douglas est une étude du procédé scientifique du « cassage » de l’homme et de la fabrication d’esclave. Cela décrit les résultats des idées anglo-saxonnes et des méthodes pour assurer la relation maître/esclave.


LET'S MAKE A SLAVE "The Original and Development of a Social Being Called "The Negro”.
Faisons un esclave.


De quoi avons nous besoin? Tout d’abord il nous faut un homme nègre, une femme négresse enceinte et son bébé nègre. Second, nous utiliseront le même principe de base employé pour casser un cheval, combiné avec quelques facteurs plus soutenus. Ce que nos faisons avec les chevaux c’est les casser d’une forme de vie à une autre qui les dépossède de leur état naturel, dans la nature. Tandis que la nature les pourvoit avec les capacités naturelles pour prendre soin de leurs progénitures, nous les cassons de ce cordon (lien) d’indépendance et nous créons donc un état de dépendance, ainsi nous sommes capables d’obtenir d’eux une production utile pour les affaires et le plaisir.


PRINCIPES CARDINAUX POUR FAIRE UN NÉGRE


De peur que nos générations futures ne comprennent pas les principes du cassage pour les deux bêtes, le nègre et le cheval. Nous savons que des plannings économiques courts résultent en des périodes économiques chaotiques; donc pour éviter des dommage dans l’économie, nous devons planifier en détails. Le cheval et le nègre sont mauvais pour l’économie dans leur état sauvage. Ils doivent tout deux être cassé et attaché pour une production ordonné. Pour l’ordre, une attention spéciale et particulière doit être accordé a la FEMELLE et au JEUNE enfant. Ces derniers doivent être HYBRIDES pour produire une variété et une quantité de travail. Tous deux doivent être enseigné à répondre à un nouveau langage particulier. Des instructions psychologiques et physiques de conditionnement doivent être crée pour eux.

Un animal et un nègre sauvage sont tous deux dangereux même s’ils sont capturés, car ils auront tendance à chercher à retrouver leur liberté, et en faisant cela, ils pourraient vous tuer pendant votre sommeil. Vous ne pouvez pas vous reposer. Ils dorment quand vous êtes éveillé, et sont éveillés lorsque vous dormez. Ils sont DANGEREUX près de la maison familiale et cela demande trop de travail à les surveiller hors de la maison. Par dessus tout, vous ne pouvez pas les faire travailler dans cet état naturel. C’est pourquoi le cheval et le nègre doivent tous deux être cassé; il s’agit de les casser d’une vie mentale à une autre. LAISSEZ LE CORPS, PRENEZ L’AME!


En d’autre termes, cassez la volonté de résister
. Le procédé du cassage est le même pour le cheval et pour le nègre, il varie seulement et légèrement en degrés. Mais comme nous l’avons dit plus tôt, il y a un art dans le planning économique détaillé. VOUS DEVEZ GARDER VOS YEUX ET VOS PENSÉE SUR LA FEMELLE et sur L’ENFANT du cheval et du nègre. Un bref discours sur le développement de l’enfant va mettre de la lumière sur la clé des principes économiques.

Prêtez peu d’attention sur la génération du cassage original, mais CONCENTREZ VOUS SUR LA GENERATION FUTURE.

Ainsi, si vous cassez la mère, elle va casser l’enfant dans ses premières années de développement et lorsque l’enfant est assez âgé pour travailler, elle va vous le livrer (comme sur un plateau) car ses tendances protectrices auront étés perdues durant le cassage original. Par exemple prenez le cas de deux chevaux sauvages, une jument et un poulain et comparez le procédé du cassage avec deux nègres capturés dans leur état naturel, une négresse enceinte avec son enfant. Prenez le cheval et cassez le pour un conditionnement limité.


Cassez la femelle complètement jusqu’a ce qu’elle deviennent très docile, jusqu’a ce que vous ou n’importe qui puisse la chevaucher confortablement.


Elevé le cheval jusqu’a ce que vous obteniez la portée désiré. Ensuite vous pouvez libérer, rendez la liberté au cheval jusqu’à ce que vous ayez de nouveau besoin de lui. entraînez la femelle afin qu’elle vous mange dans la main, et elle enseignera son enfant à vous manger dans la main également. Quand au cassage du nègre non civilisé, utilisez le même procédé, mais variez les degrés et augmenter la pression pour créer un retournement d’esprit complet. Prenez le nègre le plus méchant et agité, dénudez-le devant les autres nègres, la femelle et l’enfant, brûlez-le, attachez chacune de ses jambes à un cheval différent faisant face à une direction opposée, faites partir les chevaux pour le “déchirer” devant l’autres nègres.


L’étape suivante consiste à prendre un autre nègre et avec un fouet le battre à mort, devant la femelle et l’enfant. Ne le tuez pas, METTEZ CRAINTE DE DIEU EN LUI afin qu’il soit utile pour les futures reproductions.

LE PROCÉDÉ DE CASSAGE DE LA FEMME AFRICAINE


Prenez la femelle et faites une série de test sur elle pour voir si elle se soumettra volontairement à vos désires. Testez-la de toutes les manières, parce qu’elle est le facteur le plus important pour une bonne économie. Si elle montre le moindre signe de résistance à se soumettre complètement à votre volonté, n’hésitez pas à utiliser le fouet sur elle pour extraire la dernière part de sa fierté d’elle. Prenez garde à ne pas la tuer, car dans ce cas vous gaspillerez une bonne économie. En état de soumission complète, elle entraînera son enfant dès son plus jeune âge à travailler quand elle sera en âge de le faire. Comprendre cela est la meilleur des choses.


Nous allons donc aller plus profondément dans ce domaine concernant ce que nous avons produit dans le procédé du cassage de la négresse. Nous avons inverse la relation, dans son état naturel non civilisé elle aurait eu été dépendant du nègre non civilisé, et elle aurait eu une tendance protectrice limité envers son enfant, et elle l’aurait éduqué pour qu’il soit dépendant comme elle. La nature a créé ce type de balance. Nous avons inverse la nature en brûlant et écartelant un nègre non civilisé et en fouettant l’autre à mort, tout cela en sa présence. En étant seule, non protégé, avec l’image du male détruit, la situation l’a causé à quitter son état psychologique d’indépendance à un état d’indépendance glacé (figé). Dans cet état, elle va éduquer son enfant MALE et femelle en rôle inverse.


Par CRAINTE pour la vie des jeune males elle va les entraîner psychologiquement a être MENTALEMENT FAIBLE et DEPENDANT, mais PHYSIQUEMENT FORT. Parce qu’elle est devenu psychologiquement indépendante, elle entraînera ses enfant femelles a être psychologiquement dépendant.


Qu’avez vous donc?


Vous avez la NÉGRESSE A L’AVANT ET LE NÉGRE A L’ARRIERE ET APPEURÉ. C’est une situation parfaite pour l’économie. Avant le procédé de cassage, nous devions être sur nos gardes a tout moment. Désormais nous pouvons dormir tranquille, car à cause d’une grande crainte sa femme se tient en tant que garde pour nous. L’enfant ne peut pas éviter le procédé, il est instrument utile prêt a être attaché au cheval à un tendre âge. Lorsque l’enfant nègre atteint l’âge de 16 ans, il est complètement cassé, prêt pour une longue vie de travail, et à la reproduction d’une forte unité de travail.


Périodiquement, par le cassage du nègre sauvage non-civilisé, en jetant la négresse sauvage dans un état psychologique figé, en tuant l’image protectrice du male, et en créant un esprit de soumission et dépendant du male nègre, nous avons crée un cycle qui tourne sur son propre axe pour toujours, a moins qu’un phénomène ait lieu et rétablisse la position de l’esclave male et femelle.

Nous savons de quoi nous parlons par exemple. Prenez les deux unités économiques d’esclaves et examinez-les avec attention.

UNITÉ DE MARIAGE DES NÉGRES


Nous accouplons deux nègres avec deux négresses. Ensuite nous éloignons les nègres d’elles et nous continuons les faire travailler. Supposons qu’une des femelle enfante une négresse et que l’autre enfante un nègre. Les deux négresses étant sans l’influence de l’image du male nègre, figées avec une psychologie indépendante, vont éduquer leur enfant dans des positions inverses. Celle avec l’enfant femelle lui apprendra a être comme elle, indépendante et négociable (nous négocions avec elle, à travers elle, par elle, nous la négocions à volonté). Celle avec l’enfant nègre étant subconsciemment figée, craint pour sa vie et l’éduque afin qu’il soit mentalement dépendant et faible, mais physiquement fort , en d’autres termes, le corps au-dessus de l’âme. Dans quelques années, lorsque ces deux enfants deviennent fertiles pour une reproduction précoce, nous leur feront perpétrer le cycle. Ceci est un planning long et détaillé.


ATTENTION: POSSIBILITÉ D’INTRUSIONS NÉGATIVES


Plus tôt nous avons parlé du bien non économique du cheval et du nègre dans leur état naturel sauvage; nous avons parlé du principe du cassage et de les attacher ensemble pour une production ordonnée. Plus encore, nous avons parlé de prêter une attention particulière a la femelle sauvage et son enfant pour un futur planning ordonnée, puis plus récemment nous avons mentionné qu’en inversant les positions du male et de la femelle sauvage, nous avons crée un cycle qui tourne sur son propre axe pour toujours à moins qu’un phénomène ait lieu et rétablisse les positions des sauvages male et femelle.

Nos experts nous ont avertit à propos des possibilités que ce phénomène se produise, car ils dissent que l’esprit a une forte tendance à se diriger et se corriger sur une période de temps donné si cela touche à certaines bases historiques substantielles, et ils nous ont avertit que le meilleur moyen de gérer ce phénomène est “d’effacer” l’histoire mentale de la brute et de créer un multitude de phénomènes d’illusions, afin que chaque illusion tourne dans son propre orbite, quelque chose similaire a une balle flottant dans un vacuum (aspirateur?).


Cette création de multiples phénomènes d’illusions entre dans les principes de reproduction du nègre et du cheval comme mentionné plus haut, le but est de créer une division diversifié de travail, créant ainsi différents niveaux de travail et différentes valeurs d’illusions à chaque niveau de connexion de travail.

Le résultat est la rupture des points de départs originaux pour chaque sphère d’illusion. Puisque nous avons le sentiment que le sujet ne devrait être plus compliqué alors que nous procédons dans l’explication de notre plan économique concernant le but, la raison et l’effet de la reproduction des chevaux et des nègres, nous allons donner les termes de définition suivants pour les générations futures. Le cycle à orbite signifie quelque chose qui tourne et ayant une tache. L’axe signifie sur quoi ou autour de quoi le corps tourne. Le phénomène signifie quelque chose au-dessus des conceptions ordinaires et inspire crainte et émerveillement.


La multiplicité signifie un grand nombre. Cela veut dire un globe. La reproduction croisée d’un cheval signifie prendre un cheval et le l’accoupler avec un âne, vous obtenez donc une mule qui n’est pas productive. La reproduction croisée des nègres signifie prendre autant de bonnes goûtes de sang blanc et les mettre dans autant de négresses que possible, en variant les doses avec le ton voulu, puis les laisser s’accoupler entre eux jusqu’a ce qu’un autre cycle de couleur apparaisse comme vous le désirez.


Ce que cela veut dire c’est; mettez le nègre et le cheval dans un pot de reproduction, mélanger le avec des @#!*% et du bon sang blanc et qu’est-ce que vous obtenez? Vous avez une multitude de couleurs, des nègres inhabituels (spéciaux) certains auto-productifs, d’autres non (l’un constant [consistant ] l’autre mourrant, nous gardons celui qui est consistant car nous pouvons remplacer les mules par d’autres instruments).

LANGAGE CONTROLÉ


La reproduction terminée, pour un renforcement de leur point de départ, NOUS DEVONS COMPLETEMENT ANNIHILER LA LANGUE NATIVE du nouveau nègre et de la nouvelle mule et instituer un nouveau langage qui impliquera la nouvelle vie de travail des deux. Vous savez que la langue est une institution particulier. Cela mène jusqu’au Coeur des gens. Plus un individu connaît la langue d’un autre pays, plus il est capable de se déplacer dans tous les niveau de cette société. Donc, si un étranger est un ennemi du pays, au point qu’il maîtrise la langue, a ce point le pays est vulnérable a l’attaque ou l’invasion d’une culture étrangère. Par exemple, si vous prenez un esclave et que vous lui enseignez votre langage, il connaîtra tous vos secrets et il n’est plus un esclave car vous ne pouvez plus le tromper, et ETRE DUPE ET L’UN DES INGRÉDIENT BASIC DE LA MAINTENANCE DU SYSTEM ESCLAVAGISTE.


Par exemple, si vous dites a un esclave qu’il doit récolter “notre champs” et qu’il connaît bien la langue, il saura que “notre champs” ne signifiait pas “notre champs” et le système esclavagiste s’écroulerait, car il relaterai la base de ce que “notre champs” signifiait vraiment. Vous devez donc faire attention en mettant en place le nouveau langage car les esclaves seront bientôt dans votre maison, vous parlant “d’homme a homme” et c’est la mort de notre système économique. De plus, les définitions de mots ou de termes sont une petite partie du procédé.


Les valeurs sont crées et transportées a travers le langage. Une société totale (complète) possède beaucoup de systèmes de valeurs “inter-connectées” (connecté). Toutes les valeurs de la société ont des ponts (relais) de langage pour les connecter afin de fonctionner correctement dans la société. Mais dans ces ponts (relais) de langage, les systèmes de valeurs pourrait profondément être interféré et causer des conflits ou une guerre civile, le degrés de conflit étant déterminé par la magnitude des problèmes ou des forces relatives d’opposition peu importe la forme.


Par exemple, si vous mettez un esclave dans un enclos de cochon, que vous l’entraînez a y vivre et que vous lui incorporez de le considérer comme une situation de vie normal, le plus grand problème qu’il vous causera est qu’il vous ennuiera pour que l’enclos soit propre. Et quelque chose pourrait être incorporé dans son langage au point qu’il valorise une maison plus que son enclos de cochon, vous avez donc un problème. Il sera bientôt dans votre maison. (Note additionnelle: Henry Berry, parlant a la maison des délégué de Virginie en 1832, décrit la situation telle qu’elle existait dans le Sud a cette époque ainsi:


“Nous avons, autant que possible, fermer toutes les avenues par lesquelles la lumière pourrait entrer dans leurs âmes (les esclaves). Si nous pouvions supprimer la capacité a voir la lumière, notre travail serai complet; ils seraient alors au niveau des bêtes de champs et nous serions sauf. Je ne suis pas certains que nous ne pourrions pas le faire, si nous pourrions trouver le procédé, et ceci sur le prétexte de la nécessité”.)


Tiré de “Brown America, The story of a New Race” par Edwin R. Embree. 1931.
Source: The Talking DRAM.


NB: Ce texte remonte a près de 3 siècles, comprenez donc la longueur et les tournures particulières de certaines phrases…

0 commentaires:

Liens vers ce message

KHADHORMEDIA 05.03.2012 0 3831
PUB
Comments
Order by: 
Per page:
 
  • There are no comments yet
Featured Posts
PUB
Post info
KHADHORMEDIA
Le Top des Tops Médias, KHADHOR' MEDIA, C'est Trop Top !
05.03.2012 (3241 days ago)
Rate
1 votes
Actions
FACEBOOK

Recommend
Categories
Politics (3 posts)