Post view

Janelle Roulleau, aide-soignante, est retournée sur les bancs de l’école pour devenir infirmière

A la Une

EURE-ET-LOIR > CHARTRES 18/01/13 - 16H11

Janelle Roulleau, aide-soignante, est retournée sur les bancs de l’école pour devenir infirmière

Janelle a repris ses études, à la rentrée 2012, pour devenir infirmière. - Photo : Anne-Sophie Pichard

Janelle a repris ses études, à la rentrée 2012, pour devenir infirmière. - Photo : Anne-Sophie Pichard

Janelle Roulleau, aide-soignante, a rejoint l’Institut de formation en soins infirmier. Elle tente une reconversion pour devenir infirmière.

Janelle Roulleau est une étudiante hors du commun à l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) de Chartres. Âgée de 34 ans, cette étudiante est la mère de deux enfants, âgés de 7 et 10 ans. Et la blouse blanche, elle connaît ! Durant cinq années, elle a été aide-soignante entre l'Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et l'hôtel-Dieu.

Après avoir travaillé dans le commerce, la jeune femme cherche un métier pour combler un vide : « J'avais besoin d'un vrai relationnel. » Des amis l'orientent alors vers le milieu médical. Janelle profite de ses congés parentaux pour faire le point. Elle finit par se jeter à l'eau. « J'ai réussi le concours d'aide-soignante. J'ai alors enchaîné sur dix mois de formation avant de commencer. »

« J'avais toujours 25 ans dans ma tête »

Durant plusieurs années, elle s'épanouit dans l'exercice de sa nouvelle profession. Mais quelque chose lui manque : « Je prenais des initiatives, j'étais curieuse et j'avais envie d'avoir plus de responsabilité. » Nouveau bouleversement dans sa vie : elle décide de « gravir les marches petit à petit » et passe le concours d'entrée de l'Ifsi.

Depuis septembre, l'aide-soignante a donc retrouvé les bancs de l'école pour devenir infirmière. Au milieu de ses camarades de cours, l'étudiante a mis un peu de temps à trouver sa place, comme elle le confie, amusée : « J'avais toujours 25 ans dans ma tête, mais en côtoyant des personnes plus jeunes, j'ai pris un coup de vieux. » Plus sérieuse, Janelle évoque les difficultés qu'elle rencontre quotidiennement depuis qu'elle a repris les études : « Je passe plus de temps à apprendre. Cela nécessite un réel travail. Et quand je rentre, je redeviens une maman et je m'occupe de mes enfants, qui sont prioritaires. C'est un grand engagement personnel. » Et d'ajouter, rieuse : « Pour mois c'est sport ! Je tourne au café, à la vitamine C et au magnésium. »

Janelle doit cinq ans à l'hôpital

Quand elle évoque son futur métier, Janelle est tiraillée. Elle est attirée par le côté plus technique du travail, mais pense qu'elle va « devoir faire le deuil au niveau de la relation avec le patient » qu'elle avait en tant qu'aide-soignante.

Mais la mère de famille n'est pas du genre à se laisser abattre. Elle a des projets concernant son prochain poste d'infirmière : « J'aimerais faire en sorte qu'il y ait plus de communication entre les aides-soignants et les infirmiers. Il faut instaurer une vraie vision d'équipe car nous avons beaucoup de choses à nous apprendre. Avec plus de collaboration, nous ferons du bon boulot ! »

La mère de famille ne sait pas encore dans quel service elle se retrouvera, dans trois ans, quand sa formation sera terminée. Elle doit cinq ans à l'hôpital de Chartres, qui finance ses études. Janelle pense donc aller « où les besoins se feront sentir », mais espère rejoindre un service dans lequel elle pourra conjuguer ses deux 
passions : « le savoir-faire et le relationnel ».

Elia Dahan

KHADHORMEDIA 19.01.2013 0 1091
PUB
Comments
Order by: 
Per page:
 
  • There are no comments yet
Featured Posts
PUB
Post info
KHADHORMEDIA
Le Top des Tops Médias, KHADHOR' MEDIA, C'est Trop Top !
Rate
1 votes
Actions
FACEBOOK

Recommend
Categories
Politics (3 posts)